Réservoir d’eau potable Montsouris

11751853_10206470864544155_5762821097865380539_n

JOURNÉES DU PATRIMOINE

Les 20 et 21 septembre 2014 (oui je sais ça date) j’ai pu à l’occasion des Journées de Patrimoine visiter le réservoir Montsouris / Place Jules Hénaffe – 75014 Paris

Ce joyau architectural était fermé au public depuis 2001 pour cause de sécurité (Vigipirate) et autant vous dire qu’il n’est pas prêt de rouvrir 😦

La visite étant guidée, nous avons eu droit à un mini historique de l’approvisionnement en eau de paris, des habitudes de consommation et un résumé des actions de « Eau de Paris » qui gère depuis le le 1er janvier 2010 la production et de la distribution de l’eau dans Paris.  Cela comprends l’ensemble du circuit de l’eau, de son captage à sa distribution et le contrôle de sa qualité.

Parce que ce bâtiment est magnifique et qu’il y a plein de chose à savoir dessus mais que je n’ai pas tout retenu j’ai opté pour la solution de facilité mais aussi la plus fiable : Vous faire un « copier/coller » d’extraits du livret de présentation réalisé pour cette visite. Vous pouvez y accéder dans son intégralité en PDF via le site Eau de Paris

11824986_10206470868024242_8445626420322794637_n

MONTSOURIS À L’ORIGINE

« Le réservoir de Montsouris fut construit au XIXe siècle par l’ingénieur Eugène Belgrand, sur l’un des plus hauts points du sud de Paris, pour y accueillir les eaux souterraines captées dans la région de Sens (89) et acheminées alors par l’aqueduc de la Vanne sur plus de 150 km. Commencés en 1869, les travaux ne seront achevés que 5 ans plus tard, en 1874, suite aux troubles de la Commune et à la guerre contre la Prusse.

Eugène Belgran

Eugène Belgran

Autrefois appelé réservoir « de la Vanne » puis « de Montrouge », le réservoir de Montsouris fut longtemps la plus grande réserve d’eau potable de la capitale, voire du monde. D’une surface de 60 000 m², ses deux étages superposés ont offert dès l’origine une capacité maximale de stockage de plus de 200 000 m³ d’eau » …. (Eau de Paris)

LE RÉSERVOIR DE NOS JOURS

« 140 ans plus tard, le réservoir de Montsouris pourvoit toujours à la consommation des Parisiens. Dans le lanternon principal convergent aujourd’hui non plus les eaux souterraines conduites par l’aqueduc de la Vanne, mais celles de l’aqueduc du Loing, acheminées sur plus de 100 km. Tout au long de son trajet, l’eau circule de façon gravitaire. Protégée de l’air, elle conserve ainsi la température initiale de sa source. (…)

11813247_10206470861144070_9108063640950953247_n

Lanternon Principal

Mosaïque au plafond du lanternon principal définissant les arrivées d’eau 

11760217_10206470861224072_3329861789319066048_n

Tulipes de l’arrivée d’eau dans le lanternon

L’édifice, composé de 2 étages, comprend 4 compartiments de 254 m de longueur sur 127 m de largeur chacun. Il comporte au total 1 800 piliers permettant de soutenir une multitude de voûtes et d’arcades sur les deux niveaux du réservoir. » …. (Eau de Paris)

UN RÉSERVOIR, QUATRE COMPARTIMENTS

« Le réservoir de Montsouris est composé de 4 compartiments, 2 supérieurs et 2 inférieurs.

  • Les deux compartiments inférieurs, d’une hauteur sous voûte de 7m, peuvent contenir une hauteur d’eau maximale de 4,20 m soit 63 000 m3 d’eau chacun.
  • Les 2 compartiments supérieurs, d’une hauteur sous voûte de 4m, peuvent contenir quant à eux, une hauteur d’eau maximale de 2,50m soit 38500m3 chacun.

Chaque compartiment possède son propre tuyau d’arrivée et de dégagement. Ainsi la continuité du service est maintenue même si un compartiment se trouve en arrêt d’eau pour rénovation ou nettoyage. Protégée de toute pollution et de la chaleur du soleil, l’eau est ici stockée avant d’être distribuée dans les secteurs les plus bas qui longent les berges de Seine. » …. (Eau de Paris)

Arrivée d’eau dans le réservoir – Photo Eau de Paris (Vue non accessible lors de la visite)

LA DISTRIBUTION DE L’EAU

« Le réseau d’eau potable est alimenté principalement par des réservoirs établis à des emplacements permettant de desservir Paris. Les zones de distribution de l’eau des diverses provenances peuvent varier d’un jour à l’autre ou même d’une heure à l’autre en raison des contraintes de production.

  • Le réservoir de Montsouris (203 000 m³) alimente, à partir des eaux provenant des aqueducs de la Vanne et du Loing, les 1ier, 2e, 3e, 4e et 7e arrondissements, et en partie les 5e, 6e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 13e, 14e et 15e arrondissements. 
  • Les réservoirs de Ménilmontant et des Lilas, les réservoirs et cuves de Belleville et de Montmartre (300 000 m³) alimentent, à partir des eaux provenant de l’usine de Joinville, les 18e, 19e et 20e arrondissements, et, en partie, les 9e, 10e, 11e et 12e arrondissements. Le réservoir de l’Hay-les-Roses (229 000 m3) alimente à partir des eaux provenant de l’usine d’Orly, une partie des 5e, 6e, 13e, 14e, 15e et 16e arrondissements.
  • Le réservoir de Saint-Cloud (355 000 m³) alimente, à partir des eaux provenant de l’aqueduc de l’Avre, le 17e arrondissement, et en partie les 8e, 16e et 18e arrondissements.

La capacité totale des réservoirs est d’environ 1 087 000 m³. »  (Source : Paris.fr)

  MA VISITE

Pour des raison évidentes de sécurité le circuit était délimité par des plaques de plexiglas installées pour l’occasion. J’ai été dans les premiers groupes à faire la visite, j’ai donc eu la chance d’avoir des vitre à peu près propres et sans trop de buée mais ce n’est quand même pas idéal pour des photo.

Après un petit speech sur la distribution de l’eau nous gravissons les marches menant au lanternon principal et découvrons le toit du réservoir. Une immense nappe de verdure parsemées de vannes.

Il fut un temps envisagé de laisser paître des moutons pour entretenir la pelouse, mais les déjections serait un risque sanitaire si elle traversent le sol et s’infiltrent dans le réservoir. Donc exit les moutons et bonjour l’huile de coude.

1235177_10204118329252243_5444157322367454759_nNous pénétrons en suite dans le lanternon principal qui est le bâtiment que l’on voit de la rue. De chaque coté des bassins avec les fameuses tulipes. Cette photo n’est pas de moi car nous n’avions pas accès à cet angle de prise de vue avec le plexiglas, mais elle montre bien la perspective des arrivées d’eau. Et oui c’est aussi impressionnant en vrai !

Tulipes Montsouris

Tulipes du Lanternon Principal / Crédit : Eau de Paris

Direction en suite la cathédrale d’eau. Pour cela nous sommes équipé de charlotte et de casque de chantier. Ya pas a dire on était beau !

Nous passons devant les robinets qui servent à contrôler la qualité de l’eau à la sortie du réservoir avant la distribution.

10996237_10206470862864113_4617401462427894216_n

.« Ces aquariums étaient des truitomètres autrefois utilisés pour tester la qualité de l’eau en entrée et en sortie de réservoir. Alimenté en permanence en eau, ils contenaient des truites très sensibles aux pollutions. Si la truite montrait des signes d’affaiblissement, l’eau était alors considérée comme polluée et était dirigée vers l’égout. L’usage des truitomètres a été arrêté en 1996 et remplacé par les analyses en laboratoire. Ainsi est née la légende des truites de Montsouris. »…..(Eau de Paris) 

Devant moi la salle des machines : Accès interdit, une petite photo rapide et à gauche toute…

11703188_10206470867144220_1915030216976711080_n

Et là opère la magie….. devant moi l’appellation cathédrale prends toute son ampleur. Comment décrire ce lieu : Majestueux, Impressionnant, Magique, Paisible et heu complètement frustrant …. sisi frustrant car nous n’avons accès qu’à une infime partie du chemin de ronde qui enserre le reversoir. Qu’à cela ne tienne, je compte bien profiter au maximum de la partie accessible, surtout que nous pénétrons dans ce lieu par petit groupe et qu’il y a des milliers de personnes qui attendent donc notre temps est compté.

L’eau est cristalline au point d’en être hypnotique. J’ai du mal à croire que c’est de la pierre qui tapisse le fond. Les piliers sont également clairs et propres, pas une « algounette » en vue. De l’eau à perte de vue, un silence et une paix intérieure se dégage de ce lieu. J’aimerai y rester plus longtemps mais une grosse voix nous somme de sortir, le groupe suivant arrive…. C’est donc à grand regret que je me dirige vers la sortie…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retrouvez l’intégralité de mes photo dans l’album correspondant sur ma page FB : ICI

Nous est proposé si on le désire une vidéo sur Eau de Paris. J’ai faim, soif et je suis fatigué car j’ai attendu 2 bonnes heures avant de pouvoir rentrer, alors une vidéo assise même si c’est pas ultra intéressant je prends. Forcement c’était super intéressant ♥

A LA DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE : PARCOURS DE L’EAU

Je ne sais pas ce que vous en avez pensé mais j’ai adoré cette visite. A la fin de la brochure il y avait des info sur « Les parcours de l’eau ».

Comme tout ce qui touche à l’eau est maintenant géré par un seul organisme, le patrimoine industriel et hydraulique est également concerné.

Eau de Paris vous propose de le découvrir à travers des visites d’environ 2 à 3h et pour la plupart gratuites.

logocsm_Carte-com-Parcours-eau-2015_MMoyen_82a6df2aa6

.

Toutes les info et bien plus encore sont sur leur site : Eau de Paris et comme je suis gentille l’accès direct aux Calendrier des visites  (Espace Culture puis Événement pour le faire vous même) Les visites sont proposées durant la belle saison et actualisées au fur et à mesure.

J’en ai déjà pas mal à mon actif… articles à venir 🙂

TO BE CONTINUED….

Publicités

Un truc à dire ? C'est à vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s